Savoureux conditionnel de ce « Je vous indiquerais les richesses inouïes » si…
Si quoi ?

Christophe Van Rossom

« Exilé ici j’ai eu une scène où jouer les chefs-d’œuvre dramatiques de toutes les littératures. Je vous indiquerais les richesses inouïes. J’observe l’histoire des trésors que vous trouvâtes. Je vois la suite ! Ma sagesse est aussi dédaignée que le chaos. Qu’est mon néant, auprès de la stupeur qui vous attend? »

Arthur Rimbaud

Voir l’article original

Sponsored Post Learn from the experts: Create a successful blog with our brand new courseThe WordPress.com Blog

WordPress.com is excited to announce our newest offering: a course just for beginning bloggers where you’ll learn everything you need to know about blogging from the most trusted experts in the industry. We have helped millions of blogs get up and running, we know what works, and we want you to to know everything we know. This course provides all the fundamental skills and inspiration you need to get your blog started, an interactive community forum, and content updated annually.

« Ajoutons partout, à celles qui existent déjà, des petites zones libres. » (Ariane Mnouchkine, 2014)

Bien ravis de cette position d’Ariane Mnouchkine que nous rejoignions totalement sans la connaître alors en affirmant le 31 décembre dernier que 2014 serait une année formidable, celle de la défaite du mal.
http://armesecretepoesie-axodom.blogspot.fr/2013/12/2014-ou-la-defaite-du-mal.html

Flânerie Quotidienne

2014-02-14 07.53.14

« Je nous souhaite d’abord une fuite périlleuse et ensuite un immense chantier. D’abord fuir la peste de cette tristesse gluante, que par tombereaux entiers, tous les jours, on déverse sur nous, cette vase venimeuse, faite de haine de soi, de haine de l’autre, de méfiance de tout le monde, de ressentiments passifs et contagieux, d’amertumes stériles, de hargnes persécutoires. Fuir l’incrédulité ricanante, enflée de sa propre importance, fuir les triomphants prophètes de l’échec inévitable, fuir les pleureurs et vestales d’un passé avorté à jamais et barrant tout futur. Une fois réussie cette difficile évasion, je nous souhaite un chantier, un chantier colossal, pharaonique, himalayesque, inouï, surhumain parce que justement totalement humain. Le chantier des chantiers. Ce chantier sur la palissade duquel, dès les élections passées, nos élus s’empressent d’apposer l’écriteau : “Chantier Interdit Au Public

Je crois que j’ose parler de la démocratie. Etre consultés de temps à autre…

Voir l’article original 407 mots de plus

Lien

Here will appear in no time a brief story of yesterday’s great time.

First, these photos taken by Cathryn : https://plus.google.com/u/0/111183272144910412480/posts

Here is where you can read everything about the festival. : http://armesecretepoesie-axodom.blogspot.fr/2013/09/poesie-et-sculpture-se-rencontrent-sur.html